Moaning Gulch est une communauté unie basé sur le développement de ses personnages.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yoru Takimitsu, où comment j'ai tué Bouddha.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Yoru Takimitsu
Fondateur
Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2014
MessageSujet: Yoru Takimitsu, où comment j'ai tué Bouddha.   Jeu 13 Aoû - 15:23

Nom/Prénom:Takimitsu, Yoru (Surnom : Akuma)

Age : 32 ans

Occupation : Parrain de la Famille Takimitsu caché sous l'entreprise de production de Voiture : Takimitsu Corp.

Physique : Sans gras trans, Yoru n'est pas pour autant une bête de muscle. De famille, ils ne sont pas des armoires à glasses, et ça ne changera pas avec lui. Malgré tout, il fait 5 pied 10, plus grand que la moyenne des japonais de quelques pouces. Sa tignasse est maladroitement peigné, ce qui lui donne un air un peu plus rebel voir jeune. Sa légère barbe parsème le contour de son visage ainsi que sa lèvre supérieur. Son poil est aussi sombre que le charbon. Ses yeux sombres semble vide de vie, malgré que son corps se déplace tel un éclair.

Si l'on regarde son accoutrement, il est toujours en chemise cravate, un complet sombre, parfois qui tire sur le gris sombre, mais rarement plus pale. Le rare moment qu'il portera du pale, c'est la chemise sous le veston. Rarement vu, il porte un tattou dans le dos qu'il maquille lorsqu'il va en ville. C'est un symbole de la nuit, marqué du nom de sa fille. Yoru porte rarement de bijou, il préfère être sobre ce qui diffère énormément de ses hommes de main.

Son visage repose le plus souvent en une expression de repos et de désintérêt. Le visage d'Akuma* n'est aperçu que par ceux que le dernier souffle quitte.

*Démon / Diable

Caractère : Reconnu comme étant une ombre d'Akuma, Yoru semble calme en surface. Paisible tel la brise sur les cerisiers, il laisse une impression d'équilibre. Mais attention, cette façade de briques peut tomber en seulement quelques secondes, laissant alors apparaitre ce que certains nomment comme étant le diable lui-même. Yoru est raisonnable tant qu'il ne devient pas cette autre âme qui roupille dans ses antres.  Discuter avec lui est aisé, il n'est pas superficiel et reste très terre à terre. C'est lorsque les choses deviennent corsées et qu'il se sent insulté ou encore, trompé, que parfois la souffrance hante les lieux. Si l'on revient à son état normal, Yoru marche avec un seul garde du corps. Celui-ci le suit au pied et à la lettre. Le parrain est très libre d'esprit et prône le respect. Ne pas le respecter, c'est ne pas respecter tout sa famille et ceux qu'il protège. Tout son monde se tient sur 3 principes, l'honneur, le respect ainsi que la bonté. Oiseaux de nuit, il dort peu et fait même du bénévolat pour ceux qui n'ont pas la même chance que lui.

Histoire :Alors que son père supportait la Famille Takimitsu dans une rencontre avec des clients extérieurs en mer. Yoru prit connaissance de la terre dans le même Yacht, dans une autre salle. Malheureusement, un hélicoptère de l'Unité Mondiale attaqua le bateau peu après. C'est dans l'explosion d'un missile que la mère de Yoru, Akiyo, décéda de l'impact. Sur le sol ensanglanté, Yoru regardait sa mère, inerte. C'est à ce moment que son regard passa du Jade à l'obsidienne. Pendant que le sable tombe, Yoru se vidait. Rapidement, son père accouru dans la pièce et retira le nouveau-né d'une scène digne des meilleures charcuteries. L'hélicoptère fut rapidement éliminé et le navire de croisière changea de trajectoire pour effacer ses traces. Yoru avait déjà 3 frères et une sœur à ce moment. Il aura un autre frère avec sa seconde mère, 5 ans plus tard.

Grandissant, Yoru participait à des concours d'art martiaux. Même si il n'était pas fort, il était agile. Maniant le sabre de mieux en mieux avec le temps, il fut reconnu comme le plus méritant dans la plupart des tournois. Il n'était pas intimidé, mais n'intimidait pas non plus. Les enfants étaient plutôt obnubilés par son comportement. Agissant tel le loup solitaire de la famille,voir le mouton noir des générations, Yoru séchait souvent les cours et ne démontrait pas un exemple à suivre.. Son père le réprimandait énormément. Son frère ainé, Eiji le supportait malgré tout. Au fil des années, Yoru savait qu'il lui devait beaucoup et qu'il le lui rembourserait, pour l'honneur et le respect. Il ne pouvait y échapper.

Eiji quant à lui, vivait entouré de tout le monde. Le plus populaire de l'école, les filles le suivait tel un détective s'assure que l'homme ne trompe pas sa femme. Malheureusement, sa popularité l'amena sous le radar de jaloux, avides des choses qu'Eiji détenait. Pendant 3 jours, il ne fut plus trouvable. À ce moment, Yoru vivait vivement l'adolescent, âgé de 16 ans. Il était apeuré et faisait une crise de panique. Au travers de sa porte, il entendit son père parler de la rançon demandé pour Eiji. Les murmures laissait entendre une bande de voyou, la description de l'un des malfaiteurs s'imprima devant Yoru, comme si il était devant lui. Il reconnaissait l'un des kidnappeurs. Lorsqu'on se prétend être ami, comment pouvait-on faire un acte aussi sordide. La personne qui avait osé faire cela était le meilleur ami d'Eiji.

Yoru prit son sabre et son pistolet. Lentement et méticuleusement, il vissa le silencieux et mis des gants sombres. Sortant de sa chambre et s'assurant que personne ne regardait, il attrapa un masque préféré de son père sur le mur. Représentant un visage d'ange et démon, c'était un hybride entre la nouvelle vague des masques célèbre. Il se basait sur les masques des samouraïs et le divisait en deux pour faire leur inverse sur l'autre coté. Tel une feuille prise dans une bourrasque, Yoru prit la sortie, ni vu, ni connu. Avec le bus, il arriva devant la maison de Troy, celui qui n'était que miroir. Un mensonge que l'on croit, une illusion que nous préférons voir.

Entrant par la fenêtre des toilettes, il ouvrit la porte légèrement et regarda par l'ouverture. L'un des comparse de Troy, armé d'une carabine siégeait devant les escaliers descendant au sous-sol. C'est en 5 minutes que Yoru laissa pour mort 5 personnes. Avec 2 balles dans le bras, Yoru poussa la porte. Dans une pièce mal éclairé, Troy assis dos à Yoru, faisant face à la porte, un pistolet levé.

Un silence s'ensuit, et ce pendant plusieurs minutes.

Yoru ne demanda qu'une question, il n'attendait qu'une réponse.

- Pourquoi? Pourquoi faire un tel acte contre quelqu'un qui était supposé être son meilleur ami. L'américain lui répondit calmement.

- Parce qu'Eiji était de trop. Trop connu, trop riche, trop parfait, et puis, autant se faire de l'argent sur sa mort. Ça fait vivre et on est tranquille.

Pendant un instant, Troy regardait Yoru, et Yoru le fixait, à travers le masque. C'est durant le silence que lentement Troy tourna le pistolet vers Eiji. L'adolescent commença à courir, lame levé en haut des bras. Le manipulateur siffla : Too late Bitch. (Trop tard, Connard). Un coup de feu parti et rapidement le pistolet riposta, mais cette fois en direction de Yoru.
Une balle coupa la corde du masque laissant apparaitre un visage déformé par un rictus. Ouvrant les yeux devant une telle vision, Troy fut prit d'un spasme, il ne pouvait plus bouger. Comment une personne venant de perdre la chose la plus chère pouvait afficher un tel sentiment. Il ne fut pas long de voir le bras droit rouler au sol, puis le gauche. Yoru pris Troy par la gorge et ne peux que lui répliquer : Watashi no ani wa shinde iruga, sore wa watashi ga kare ni watashi wa kare o motte ita meiyo o ataeru fukushūdeshita. **

**Mon frère est mort, mais c'est dans la vengeance que je lui donnerai l'honneur que je lui devais.

Ramenant le corps de son frère dans ses bras, il s'appuya contre le portique de sa demeure. Un garde courut et cria l'alerte. Yoru fut à l’hôpital pendant 4 jours et le nettoyage coûta plusieurs centaines de milliers de dollars. Ce qui est écrit ici ne peut décrire à quel point Yoru osa profané les corps de ceux qui s'était permis de  prendre la vie de son frère. La rumeur courait qu'un démon frappa la demeure de Troy. Pire qu'un Balrog, l'habitation était tellement sale que le nettoyage pris deux semaines. À ces 18 ans, Yoru reçu de son père un Sabre fait main par des maitres. Il avait fait graver les initiales de son frère décédé sur le pommeau. S'occupant par la suite de quelques travaux pour son père, il prit rapidement du galon. Pendant le jour, il aidait à la soupe populaire, il semblait calme et était peu social. Durant la nuit, il semblait différent, comme si on laissait s'échapper une bœuf après 10 ans sur un pâturage. Il se faufilait à travers les foules et semblait dans son élément. Le jour n'était que son ombre, alors que la nuit, il était vivant. Il parlait fort, montrait une attitude plus présente. Son frère ainé le plus agé à ce moment n'était pas intéressé par la "compagnie" familiale. Celui né avant Yoru, le "milieu" s'y intéressait mais ne savait pas comment s'y prendre et avait un tempérament plus rapide, irréfléchi.

Sa sœur était trop mesquine, elle aurait put prendre cet entreprise en main. En retour elle aurait clairement transformé leur monde en enfer. Non, son père savait à qui il en revenait. Yoru était un choix des plus importants. Cependant, il devait prendre de l'expérience. C'est donc durant un voyage de 3 ans autour du globe que Yoru revint, son frère au tempérament plus brutal avait perdu la raison et avait été tué lors d'une fusillade pour avoir menacé un parrain. Le chef Takimitsu s'était excusé. Clairement, il en fallait plus.

Son père approchant doucement la fin, Yoru prit une année à marcher avec lui sous les cerisiers de leur demeure pour apprendre sa sagesse. Il avait alors 23 ans. Durant une soirée dans une exposition d'art, il rencontra Itoe. Une femme délicate enrobée d'un voile de soie. Il furent ensemble pendant un an avant de se marier. Son père décéda 3 mois plus tard. Laissant la place à son fils. C'est durant le conflit pour faire quitter l'île que le nouveau parrain ne put que montrer l'exemple. Ferme et compréhensif, il ne se laissait pas abattre par les divers problèmes qu'il devait combattre. Malgré tout, il ne laissait pas la place à l'échec sans punition. Sans pour être autant la mort, la douleur était présente.

Arrivant sur l'île, il s'assura que tous les siens étaient en bon état, en santé. Les installa dans des demeures temporaires avant de leur laisser une demeure convenable. À ce moment, il avait sa soeur et son frère le plus jeune avec lui. Dans les combats pour atteindre les bateaux, on pouvait entendre un sabre fendre l'air ainsi que des coups de feu. Yoru était revenu, atteint au torse d'une dizaine de projectile. Il en avait échappé de justesse. Sur un lit de mort, la statue de bouddha était de l'autre coté de la pièce. Réveillé après une semaine en bateau, il regardait la statute.

Un moment de silence fut, il était seul. Yoru dit à la statue :
Nai kyō, watashi wa sorera o tasukete ageru hitsuyō ga arimasu. (Pas aujourd'hui, je dois les aider)
Toussant du sang, Yoru regarda la statue avec insistance, s'écriant : Watashi ni shite mimashou, karera wa shin no rīdā ga hitsuyōdesu! *Laissez moi, ils ont besoin d'un vrai dirigeant.
Toussant encore, il continua : Watashi wa amari, watashi no gisei o oboe, oboete imasendeshita! *(J'ai sacrifié tant de chose, SOUVENEZ VOUS, SOUVENEZ VOUS!)
La bouche pateuse, il ne pu que tenter d'aspirer que ce qui lui restait de salive.
Subete no ato, watashi wa yarimashita! Meiyo no zetsumetsu? Watashi wa anata yori mo shinraidekiru hyōka-sha 1 no te kara shinimasu. (Après tout ce que j'ai fait!? Mourir sans honneur? Je préfèrerais mourir de la main de celui que je crois au lieu de toi.
Aggripant un vase, il le lança contre la statue, éclatant les deux en même temps.
Lentement, la fatigue le prit, ses paupières si lourdes...
Il se réveilla une semaine plus tard. Il était supposé mourir il y a 7 jours, mais il avait tué Bouddha. Yoru était en vie en défiant le tout puissant. Il s'en souvient et préfère ne pas en parler. Depuis ce jour, Yoru, aussi connu comme Akuma est le dirigeant de la Famille Takimitsu, fortement.

_______________________
聞くは,一時の恥聞かぬは一生の恥
Kiku ha ittoki no haji kikanu ha isshô no haji
Demander ne coûte qu'un instant d'embarras. Ne pas demander, c'est être embarrassé toute sa vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Yoru Takimitsu, où comment j'ai tué Bouddha.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moaning Gulch :: Les Premiers Pas :: Personnage :: Personnages Validés-