Moaning Gulch est une communauté unie basé sur le développement de ses personnages.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Laborit Kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Laborit Kennedy

Messages : 8
Date d'inscription : 14/08/2015
MessageSujet: Laborit Kennedy   Ven 14 Aoû - 0:21

Nom: Kennedy

Prénom: Laborit

Age: 45

Occupation: Animateur de cirque

Physique: 6'7", Yeux marron, cheveux brun sale même après être lavé. Porte des vêtements dans les tinte de vert ou de violet fait à la main.

Caractère: À juger par ses cicatrices, l'on peut douter de Monsieur Kennedy ne possède pas toute sa tête. Pour le reste, il suffit de le rencontrer en personne. Vous serrez estomaqué d'apprendre qu'il aime son métier et bien d'autre chose.

Histoire: Christopher est né de la Famille Kennedy d'Irlande. L’accouchement à été très long, 31 heures 27 minutes et 27 secondes pour être plus exacte, mais pour chaque âme descendu sur terre, une autre la quitte. Vous avez compris que la mère ne s'en n'est pas sortie. Morte après 31 heures 22 minutes et 12 secondes après le début de l’accouchement, cette femme repose aujourd'hui en paix parmi ses ancêtres. Christ a passé cinq minutes et 15 secondes entre la vie et la mort, peut-être était t'il mort, ce qui pourrait en expliquer long sur ses comportement d'aujourd'hui. Pour ce qui en est du médecin qui à procédé à l’accouchement, il est présumé mort après que les recherches, qui on durée près de 5 ans, se sont avérée négative après qu'il ai été déclaré porté disparu quelques jours plus tard.

Son enfance n'a pas été facile. Il n'était pas très beau, et beaucoup plus grand que la moyenne, sois une tête de plus dans toutes ses classes. Il aimait lire, dessiner et bricoler, mais ses professeur s’inquiétait des résultats. Tout passait de dessin de cadavres, d'animaux mort, et bien d'autre. Son père fut contacté à plusieurs reprise, et sans le moins changement, ses Œuvres étaient de pire en pire et il les créait avec tant de passion, que son sourire fendais son visage, d'une oreille à l'autre. De plus en plus de détail s'y ajoutais, de plus en plus de tons de couleurs différentes étaient utilisé, les détails étaient si précis et si.. parfait, que l'on aurait dit des photographies. Ses dessins, il les garda tous. pas un ne manquais à l'appel. Il les gardait tous en sécurité dans un coffre fort blinder à cadenas numérique à 15 chiffres comme combinaison. Dans ses première année de primaire, les autres enfants se moquaient de lui. À partir de la quatrième année, les autres en avait peur.

Une fois au secondaire, avec une moyenne générale de 99%, j'était toujours le plus grand de mes classe. Je mesure aujourd'hui 6 pied 7 pouces, soit 200.7 centimètres. C'est au secondaire que l'ai créer mes plus belle Œuvres, notamment ma première bombe, ma première poupée grandeur nature et ma première photographie théâtrale. Une de mes professeur s’inquiétait tellement sur mon cerveau qu'elle força la direction à m'obliger à voir un psychologue. Résultat, j'ai été diagnostiqué Anorexique, Dépressif, et Bipolaire. Parallèlement à cela, j'ai aussi appris que j'avais une mémoire Photographique. Toutefois, apres quelque mois le psychologue en question à suposément pri une retraite anticipé dans une asile.

Christ eu longtemps des problèmes de drogue, il a tout ou presque essayer, mais rien ne battant son fameux Ghost Flesh, que personne ne connaissait, appart lui.

Je finis par devenir animateur de cirque après mes études. À ce moment de sa vie, il comptait plusieurs cicatrices, une pour chaque événement marquant et blessure accidentelle. Cette vie me plaisait bien, mais je voulu plus, beaucoup plus, surtout après la mort de son père, qui fut brûler vif dans son propre manoir, le plus grand des quatre. C'est alors a ce moment que je commença les écoutés. Ces personnes qui m'on accompagné toute ma vie, ma mère, mon père, cette fille.. Angela je pense, celle qui ma dépucelée, ces sept personnes qui m'on aidé à faire ma poupée de l'un de mes dessins d'enfances, la main de l'un, le pied de l'autre, un œil, un index, le torse, et j'en passe, ce dealer de drogue qui à voulu l'arnaquer, et bien d'autre..

Voila, son plan était fin près.

Son entrée dans le bâtiment était parfaite, j'était parfait, j'avais caché mes grandes cernes grâce à ce qui se nomme maquillage, Il portait son belle habit gris foncé qu'il c'était confectionner pour l'occasion. Je m'avança vers la chambre où les discutions étaient déjà en cours. J'entendis au travers les grande porte de bois les gens, des diplomates, qui parlaient entre eux, qui débattaient. C'est alors que je prie le heurtoir de ma grande main et frappa trois grand coup.

Un grand silence se fit entendre de l'autre côté.

Il ouvra lentement la porte, tellement lentement que ses charnières grinçait les une sur les autres. Le silence.. j'adore ce bruit, me dis-je. Je marcha lentement dans la grande salle d'une décoration de très bon goût. Tout ce que l'on entendait était les léger bruit de mes souliers  fracasser le plancher de bois de merisier vernis à l’alcool. Une fois en plein centre de la grande pièce, j'ouvrir la bouche.

- Je me présente. Je me nomme Laborit, Laborit Kennedy. Je suis ici pour me nommer le nouveau parrain de Trodaí. Si quelqu'un s'objecte à ceci, alors qu'il parle maintenant ou se taise à jamais.

Un long moment passa, puis quelqu'un osa se lever. C'était un.. Et bien cela n'a pas vraiment d'importance puisque avant même qu'il ouvre la bouche, avant même qu'il sois complètement lever, je sortie mon Revolver et lui mis une balle au travers du crâne. Puis, plus un son.

- N'y a t'il personne d'autre?

Personne ne se leva.

- Vous ne trouvé pas qu'il fait chaud ici ?

Dis-je en retirant mon veston. Celui qui cachais une bombe sur tout le long de mon corps ainsi que mes vêtement extra large sale et taché.

- Comme vous pouvez le constaté, cette bombe à une puissance suffisante pour réduire le bâtiment actuelle et ceux adjacent en tout petit morceaux. Et! Elle est relier à mes pulsions cardiaques, alors si jamais mon cœur déciderais de flancher... Boom!

La personne responsable glissa de la paperasse sur sa haute et grande table dans ma direction et déposa un stylo à bille juste à côté de ces papiers. Je mis approcha de deux pas et sorti un deuxième revolver et pointa cette personne. Je lui annonça calment de bien vouloir me faire la lecture de ce dit document.

- Avec plaisir, dit-il en ravalant sa salive, effrayé.

Il commença la lecture et après quelque ligne j'appuya sur la détente en m'exclament juste avant: Cela suffira. Une explosion retenti dans la pièce, la pression dans le canon se cumula jusqu’à l'orgasme étincelante de mon fusil. Une poignée de confits l'élança vers ma cible, mais un l'atteins pas, elle s’arrêta plutôt à quelque pieds avant de descendre vers le sol.

- Maintenant faite un grand X où je dois signé, dis-je d'un ton ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Laborit Kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ted kennedy on obama's camp!!!
» U.S. Senator Ted Kennedy dies at 77
» Lou Kennedy [Pouffy]
» Leon S. Kennedy
» La légende des Kennedy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moaning Gulch :: Les Premiers Pas :: Personnage :: Personnages Validés-